© Art Azoï
© Art Azoï
© Art Azoï
© Art Azoï
© Art Azoï
© Art Azoï
© Art Azoï

RERO

MUR DU WIP VILLETTE
MAI 2015

DEAFENING SILENCE

A mi-chemin entre art urbain et art conceptuel, Rero interroge d’un côté le contexte de l’art, de l’autre les codes de l’image et de la propriété intellectuelle à travers un acronyme qui apparaît régulièrement dans ses oeuvres : WYSIWYG (What You See Is What You Get).

Le WIP est un espace particulièrement atypique, de part son esthétique mais également par sa configuration. En effet, l’intervention doit se penser sur deux panneaux distincts, à la fois autonomes visuellement mais connectés intellectuellement de manière holistique. C’est à dire qu’ils s’appréhendent comme deux lieux différents faisant partie d’un tout.

Un promeneur peut donc passer devant l’un des deux panneaux sans voir le second ou au contraire décider d’adapter sa trajectoire afin de les lire et comprendre l’intervention dans son ensemble.

La rencontre avec ces deux espaces doit donc pouvoir se faire de manière indépendante, aléatoire et réversible. Peu importe ce que l’on voir en premier, l’important est que le passant attentif puisse rencontrer l’ensemble de la proposition au cours de son trajet.

Détournement et auto-censure — il barre ses messages d’un épais trait noir — sont les maîtres mots de ses recherches sur la négation de l’image. Fortement imprégné de philosophie et de sociologie, il ne cesse d’interroger les codes de notre société, notamment autour des notions de consommation et d’obsolescence, sans jamais juger mais en proposant au regardeur de le faire.

Menu