DIPLOPIE

JULES HIDROT

CONFLUENCES

 5 – 31 OCTOBRE 2014

PHOTOGRAPHIES D’ARCHITECTURES URBAINES

“La diplopie est la perception simultanée de deux images d’un simple objet. Elle se traduit par une sensation de vision double. Elle peut fortement influencer l’équilibre, les mouvements et les capacités à lire chez un individu.“

À travers cette série, l’artiste joue sur cette perte de repères, et se réapproprie les différentes facettes de la ville. Plus globalement sa démarche se centre sur la question du point de vue. Il s’inspire du décor urbain, principalement d’éléments neutres (échafaudages, escaliers, morceaux de façades, etc…) auquel le citadin ne prête pas attention, pour créer une nouvelle esthétique.

Il utilise le principe de diptyque, un morceau de ville d’un côté, et de l’autre, un travail de composition, de reconstruction. Architecte urbain fou, il déjoue les lois de la gravité. Vue du ciel ? D’un kaléidoscope ? De la fenêtre d’en face ? Des labyrinthes sans issues, des escaliers infinis, des circuits sans queue ni tête se composent à l’infini, et rythment ses photographies dans une déambulation urbaine irréelle et graphique.