STAY INSIDE

L'ATLAS

CONFLUENCES

4 – 29 AVRIL 2013

PHOTOGRAPHIES ARGENTIQUES NOIRES ET BLANCHES

L’Atlas commence le graffiti dans les années 90. Fasciné par le travail du trait et de l’écriture, il part étudier la calligraphie arabe traditionnelle au Maroc, en Égypte et en Syrie. Il s’intéresse tout particulièrement au koufi, écriture géométrique dont il transpose les codes dans l’alphabet latin, créant ainsi sa propre typographie. Il travaille un moment dans le cinéma, apprend les techniques traditionnelles du montage et réalise quelques documentaires. Fort de ces expériences et sans cesser d’intervenir dans la rue, il développe un univers pictural où toute lettre est considérée comme une forme,et toute forme comme une lettre. Peu à peu, la ville elle-même lui apparaît chargée de signes dont il collecte la trace presque abstraite avec un système d’empreinte. Il vit et travaille dans le quartier de Belleville, à Paris.

L’artiste propose un travail photographique argentique sur son parcours urbain, son travail graphique en extérieur, ses interventions sur tous supports au gré de ses voyages.